Transmettre mon patrimoine

 

Transmettre son patrimoine, c’est faire un geste profondément chargé de sens. Ce qui ne doit pas occulter les enjeux fiscaux et juridiques : nous y veillons avec vous.

La réglementation a organisé le cadre de la transmission, en particulier à travers les avantages fiscaux accordés avant 70 ans pour l’assurance-vie. Mais ce contexte juridique ne répond pas à toutes les questions que se posent les intéressés :

  • Comment organiser ma transmission pour lui donner du sens et la rendre fidèle à mon projet de vie, à mes choix ?
  • Ai-je envie de donner à mes enfants, à mes petits-enfants, à tous? comment faire s’il existe des familles recomposées? comment préserver l’harmonie familiale ?
  • Les actifs transmis seront-ils utilisés d’une manière que je juge appropriée ?
  • Quelle part de mon patrimoine puis-je donner, et à quel âge ?

La transmission est un « acte de vie » à fort retentissement, pour le donateur et pour les bénéficiaires.

Notre objectif prioritaire est de respecter les motivations profondes du donateur.
Les donateurs ont tendance à transmettre trop et trop tôt, notamment en raison de l’échéance des 70 ans pour l’assurance-vie.

Nous leur rappelons qu’ils doivent donner sans se démunir. La retraite, la dépendance, les frais induits par une assistance quotidienne ou une maison médicalisée doivent être couverts.

Les outils juridiques à la disposition des donateurs sont peu connus, alors qu’ils résolvent bien des difficultés. Ainsi, une donation en numéraire à un petit-enfant peut être assortie de conditions : obtention d’un diplôme, premier emploi…

Mieux vaut organiser votre transmission que la « subir », c’est-à-dire ne rien faire. En transmettant ce que l’on a, on transmet aussi ce que l’on est.

Pour obtenir un conseil personnalisé et confidentiel sur votre situation financière et fiscale n’hésitez pas à nous contacter au 09 67 60 79 64 ou par mail contact@efp-conseil.fr